Accueil – Fil d’actualités

A l’attention des Adhérents,

Le GDSA72 tiendra son Assemblée Générale annuelle le 9 Décembre 2017 à 10 H au Campanile Le Mans Centre 23 Boulevard Pablo Néruda.

 

Particulier possédant un terrain                                                              de 8000 m2 (polyculture et végétations diverses) à NOGENT-SUR-LOIR souhaite le proposer à un Apiculteur pour y créer un Rucher. Conditions à discuter.

Réponse à contact du GDSA72: abeillesgdsa72@gmail.com

 

Découvrez les plantes attractives pour les Abeilles

http://agriculture.gouv.fr/decouvrez-la-liste-des-plantes-attractives-pour-les-abeilles

 

Vidéo réalisée par une Adhérente

 

Traitement complémentaire à l’acide oxalique.

Le 12 janvier après midi des adhérents se sont retrouvés au rucher pédagogique pour effectuer un traitement complémentaire contre le varroa. Ces adhérents avaient fait le traitement que nous préconisions (Apistan ou Apivar), fait les comptages après ce traitement et nous ont communiqué les résultats. Les résultats ont été lus par le Docteur Therville-Tondreau qui a jugé qu’un traitement complémentaire à l’acide oxalique était nécessaire Nous avons fourni le médicament (commandé par le docteur vétérinaire Therville-Tondreau) aux  adhérents désireux de le faire. Ils ont participé à la démonstration au rucher pédagogique et se sont engagés à refaire de nouveaux comptages afin de juger des résultats.

Ensuite les apiculteurs ont travaillé : ils ont nettoyé le terrain, reposé les ruches sur des plaques ce qui facilitera la surveillance des mortalités éjectées des ruches et ils ont procédé à la numérotation des ruches avec du matériel adéquat.

Un tour a été organisé pour les comptages et toujours dans une bonne ambiance (une boisson chaude ou fraîche selon le temps).

Septembre-octobre au rucher du GDSA 72

17 septembre : recentrage des lanières

8 octobre : retrait des lanières et visite approfondie, décision de nourrir trois ruches, resserrement avec les partitions.

18 octobre : début des comptages de varroas tous les trois jours

30 octobre :fin des comptages sur 12 jours et résultat par ordre décroissant : 35 – 4 – 3 – 2 – 1 – 1 – 1 – 0 – 0 – 0.

 

En août, la récolte au rucher !

3 août : extraction et pose des lanières.

 

En juillet, une division a été effectuée en présence d’adhérents

Le suivi a été l’occasion de plusieurs séances. La réussite a été au rendez vous ce qui a permis de donner des essaims aux adhérents intéressés.

9 juillet 2016 : nous avons vérifié que les ruches obtenues suite à la division avaient toujours des œufs et des larves.

16 juillet : vérification de la présence d’abeilles dans les hausses.

21 juillet : visite des ruches le nombre de cadres de couvain décision de nourrir 3 ruches.

 

Samedi 11 juin, traitement avec MAQS

Suite au comptage des varroas, deux ruches étaient particulièrement atteintes, aussi samedi 11 juin à 14 heures nous nous sommes retrouvés au rucher pédagogique pour effectuer un traitement avec MAQS.
Voici des conseils pour la séance :
 » A minima, le port de vêtements apicoles habituels et de gants résistant aux produits chimiques est obligatoire  »
Se laver abondamment les mains après la pose, et surtout ne pas toucher les yeux avant.
Suite à cette application pendant une semaine nous avons compté les varroas tombés et reporté les résultats dans le registre d’élevage,

Mardi 31 mai au rucher pédagogique

Nous nous sommes retrouvés comme prévu le mardi 31/05 à 14 heures. Vu le mauvais temps : de la pluie depuis le matin, certains ont pensé que ce n’était pas possible d’ouvrir sous une pluie aussi importante.
Quatre apiculteurs ont bravé la pluie ; certains travaillaient ou étaient empêchés.
Il n’était pas possible de remettre le rendez-vous car plus tard, les reines seraient nées et elles se feraient tuer.
Henri Ménard a ouvert la ruchette et a compté les cellules royales : 12.
Nous avons décidé de faire trois ruchettes avec 3 cellules chacune ; chaque ruchette comprenant 3 ou 4 cadres plus une séparation.
Les 3 cellules qui restent ont été emportées par Henri, il les fera éclore dans sa couveuse.
Les ruchettes seront nourries le soir à raison d’un tiers de litre de sirop 50/50, il ne faut pas les déranger pendant un mois date où la ponte devrait être commencée.

Donc rendez-vous vers le 1er juillet !

Mardi 16 février, travaux au rucher-école

16+02+04 Chez Therville 019

Notre rucher pédagogique change. Les arbres du terrain ont été abattus, les souches arasées. Le mardi 16 février, une équipe de bénévoles composée de Jacques Chantoiseau, Claude Legeay et Fidel Zanou est allée aider l’artisan à poser cette porte neuve ainsi que les volets après avoir participé à la préparation.

16+02+04 Chez Therville 017

Lundi 24 août, visite sanitaire au rucher pédagogique

Jacques Chantoiseau, Claude Legeay, Fidel Zannou, André Blanchard, Claude Hutin, Patrice Hérisson, Henri Ménard, Francis Bedouet, René Douaire, Alain  Chevallier et Yves Boissé ont participé à la visite.

Nous avons noté l’enlèvement du bois réalisé par Alain Calixte et l’apport d’une nouvelle ruche par nos collègues du sud Sarthe MM. Legeay et Chantoiseau ; qu’ils en soient remerciés.

Le mauvais temps (vent et pluie) a perturbé cette rencontre. Il était impossible d’ouvrir les ruches. Nous avons compté les varroas tombés dans les tiroirs depuis le 28 juillet (date de pose des lanières), ceci donne une idée de l’infestation.

Le nombre a été noté dans le registre d’élevage et s’échelonne de 16 à 100.

15+07+11+rucher pédagogique 002

Il était prévu d’effectuer un transvasement simple (en démonstration) pour combattre la loque américaine, ce fut impossible à cause du temps.

Le Docteur Therville a présenté un document concernant la loque américaine.

En ce moment, en Sarthe il y a plusieurs foyers et il semblerait qu’un ADPI pourrait être décidé. Nous envoyons à chacun des participants le document provisoire du Docteur Therville afin de pouvoir réfléchir et poser à nouveau des questions. Ce document pourrait servir à mener une action de lutte de grande ampleur en Sarthe comme dans d’autres départements.

28 juillet 2015, première récolte au rucher pédagogique

Mardi 28 juillet a eu lieu l’extraction au rucher pédagogique et la pose des lanières. Pendant 15 jours avant, des adhérents ont effectué, tous les 3 jours, des comptages de chute naturelle de varroas.

15+07+11+rucher pédagogique 001

24 août 2015, visite du Dr Therville-Tondreau, vétérinaire, au rucher pédagogique

Le 24 août à 14h30, le Docteur Vétérinaire Therville-Tondreau effectuera une visite sanitaire du rucher pédagogique. But : repositionnement des lanières et observation du couvain.
Pour préparer cette séance et avant l’extraction du 28/07/2015, un comptage de varroas (chutes naturelles) est effectué, avec un relevé tous les 3 jours. De plus, les lanières seront posées après la récolte. Inscrivez-vous dès maintenant auprès de René Douaire (nombre de places limité) Courriel : moredou@noos.fr
 Tél.: 02 43 84 57 32

15+07+11+rucher pédagogique 004

13 juillet 2015 : un rayon apiculture au Pôle Vert de Montfort le Gesnois

Une adhérente nous indique la présence depuis plus d’un an d’un rayon apiculture au Pôle Vert de Montfort Le Gesnois « bien pratique pour ceux qui habitent dans le secteur, c’est-à-dire loin des magasins de Clef et de La Hutte ». Les articles sont fabriqués par la Bouchonnerie Jocondienne à Joué-lès-Tours.

Pôle vert Monfort le Gesnois

Mai 2015 : mise en place du rucher pédagogique

Le conseil d’administration du GDSA72 a le plaisir de vous signaler l’achat d’un terrain sur la commune de Laigné en Belin. Il servira de rucher pédagogique. Il fonctionnera en concertation avec les adhérents qui participeront. Un groupe d’administrateurs se chargent de le nettoyer, de l’aménager, ils ont commencé cette tâche dès la semaine du 4 mai 2015.

Le terrain est situé sur la commune de Laigné en Belin et il s’étend sur 2500 m2. Il comporte un abri genre garage en fibro ciment.

Suite au CA du 28/04/2015, 5 administrateurs ont décidé de le nettoyer car c’est un bois non entretenu depuis longtemps avec des arbres tombés et des arbres secs encore debout.

Le 7 mai, ces collègues avec des outils performants et pleins de courage se sont acharnés à la tâche et vers 15 h 30 le travail était terminé. Le midi le repas fut pris en commun avec des discussions apicoles. Le soir avant de nous séparer, un petit rafraîchissement a été partagé. Un collègue a rempli sa grande remorque de bois mort et de petits morceaux de bois verts pour permettre un bon accès. La poursuite du travail va consister à y apporter un minimum de matériel, des ruches garnies et vides. 

L’avancement des travaux et la suite vous sera indiquée sur le site.

Nous ne sommes que des bénévoles qui en ce moment sont en pleine activité apicole. Ce premier travail ne demandait pas un nombre trop important de participants pour différentes raisons : espace restreint et pour la sécurité avec les machines. Il faudra à l’avenir des volontaires pour l’entretien, mais surtout pour veiller au bon développement des colonies implantées. Nous essaierons de mener ceci dans la concertation, nous comptons sur les adhérents assez proche de ce terrain qui ont déjà été informé de cette mise en route.

Faites vous connaître auprès des responsables trésoriers, secrétaires et présidents !

L’équipe du rucher pédagogique